Kafka sur le rivage

Kafka sur le rivage Un Adolescent, Kafka Tamura, Quitte La Maison Familiale De Tokyo Pour Chapper Une Mal Diction Dipienne Prof R E Par Son P Re De L Autre C T De L Archipel, Nakata, Un Vieil Homme Amn Sique, D Cide Lui Aussi De Prendre La Route Leurs Deux Destin Es S Entrem Lent Pour Devenir Le Miroir L Une De L Autre, Tandis Que, Sur Leur Chemin, La R Alit Bruisse D Un Murmure Envo Tant Sous La Baguette D Un Enchanteur Qui Puise Ses Sortil Ges Dans Les Pires Noirceurs De La Condition Humaine, Kafka Sur Le Rivage Est Le Roman Le Plus Ambitieux, Le Plus Envo Tant De Murakami Andr Clavel, Lire Traduit Du Japonais Par Corinne AtlanN Kyoto En , Haruki Murakami Est Le Traducteur Japonais De Scott Fitzgerald, Raymond Carver Et John Irving Ne Supportant Pas Le Conformisme De La Soci T Japonaise, Il S Est Expatri En Gr Ce, En Italie Puis Aux Tats Unis En , Apr S Le Tremblement De Terre De Kobe Et L Attentat Du M Tro De Tokyo, Il A D Cid De Rentrer Au Japon Haruki Murakami A Rencontr Le Succ S D S La Parution De Son Premier Roman, Coute Le Chant Du Vent , Qui Lui A Valu Le Prix Gunzo Suivront Notamment Chroniques De L Oiseau Ressort, Au Sud De La Fronti Re, L Ouest Du Soleil, Les Amants Du Spoutnik, Kafka Sur Le Rivage Et Le Passage De La Nuit Il Signe Aujourd Hui Une Trilogie, Q, Dont Les Deux Premiers Tomes Paraissent Chez Belfond En Et Le Dernier Tome En Plusieurs Fois Favori Pour Le Prix Nobel De Litt Rature, Haruki Murakami Est Aujourd Hui Un Auteur Culte Au Japon Et Son Uvre Est Traduite Dans Plus De Trente Pays

Photo © 2011 Iván Giménez - Tusquets Editores

Né en 1949 à Kyoto et élevé à Kobe, Haruki Murakami a étudié le théâtre et le cinéma, puis a dirigé un club de jazz à Tokyo, avant d'enseigner dans diverses universités aux États-Unis. En 1995, suite au tremblement de terre de Kobe et à l'attentat du métro de Tokyo, il décide de rentrer au Japon.

Plusieurs fois favori pour le prix Nobel de littérature, Haruki Murakami a reçu le prestigieux Yomiuri Prize, le prix Kafka 2006, le prix de Jérusalem de la Liberté de l'individu dans la société 2009 et le grand prix de Catalogne 2011.

Traducteur de Fitzgerald, Irving et Chandler, il rencontre le succès avec son premier livre, "Écoute le chant du vent" (1979, à paraître chez Belfond), qui lui vaut de remporter le prix Gunzo. Suivront, notamment, "La Ballade de l'impossible" (Seuil, 1994 ; rééd. Belfond, 2007, 2011 - adaptée au cinéma en 2011 par Tran Anh Hung), "L'éléphant s'évapore" (Seuil, 1998 ; rééd. Belfond, 2008), "Chroniques de l'oiseau à ressort" (Seuil, 2001 ; 10/18, 2014), "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil" (Belfond, 2002 ; 10/18, 2003), "Après le tremblement de terre" (10/18, 2002), "Les Amants du Spoutnik" (Belfond, 2003 ; 10/18, 2004), "Kafka sur le rivage" (Belfond, 2006 ; 10/118, 2007), "Le Passage de la nuit" (Belfond, 2007 ; 10/18, 2008), L'éléphant s'évapore (Belfond, 2008 ; 10/18, 2009), "Saules aveugles, femme endormie" (Belfond, 2008 ; 10/18, 2010), "Autoportrait de l'auteur en coureur de fond" (Belfond, 2009 ; 10/18, 2011), "Sommeil" (Belfond, 2010 ; 10/18, 2011), "1Q84 - Livres 1, 2 & 3" (Belfond, 2011, 2012 ; 10/18, 2012), "Les Attaques de la boulangerie" (Belfond, 2012 ; 10/18, 2013) et "Underground" (Belfond, 2013 ; 10/18, 2014).

❮Lire❯ ➸ Kafka sur le rivage ➻ Auteur Haruki Murakami – Online-strattera-atomoxetine.info
  • CD
  • Kafka sur le rivage
  • Haruki Murakami
  • Français
  • 03 January 2018
  • 2264056169

3 thoughts on “Kafka sur le rivage

  1. says:

    Kafka sur le Rivage est un Murakami finalement assez risqu Jusqu ici, l auteur distillait des touches de surr alisme et de fantastiques dans ses romans traditionnels, mais le genre de ses romans tait assez bien identif fantastique et SF pour La fin du monde, drame conjugal et histoire d amour pour Chronique de l oiseau ressort.Mais c est mon sens ici que pour la premi re fois la d rive surr aliste et symbolique prend compl tement le dessus au fur et mesure que le roman se d roule Cette plong e dans l imaginaire pluie de poisson et de sangsues, chats qui parlent, pierre qui communique, apparition peu flatteuse des symboles de grandes marques de whisky et de poulet frit , Murakami la pr sente avec la plus grande rigeur narrative qui soit, ce qui fait que l imaginaire devient presque normal.Au del de cet envrionnement narratif qui revient faire une plong e 50m de profondeur alors qu on tait parti pour une petite vir e avec masque et tuba, Murakami resserre son intrigue autour de deux couples masculins dont les aventures vont alterner au fur et mesure des chapitres le vieux Nakata et le routier Hoshino d un cot , le h ro Kafka et son ami Oshima de l autre, avec le personnage myst rieux et symbolique de la jolie Mlle Saeki comme centre d intrigue.Comme l a crit for justement Andr Clavel dans l Express, Murakami fait se succ der les t n bres et la gr ce Les chapitres 15 et 16 en particulier qui encha nent la perception de la for t par le jeune Kafka, et des meurtres d animaux sauvages et gratuits de l autre est un tr s bon exemple de ce contraste stylistique brutal qui ne se renouvellera jamais avec un tel niveau d intensit Murakami tant dans l ensemble un auteur plut t doux quel que soit le tragique des circonstances, ce qui le rend extr mement attachant mes yeux.J aimerais pouvoir mettre le doigt de fa on plus concr te sur ce qui fait de ce roman d apprentissage, de cette qu te d un gar on de 15 ans, un chef d oeuvre total.Malheureusement c est tr s dur Etant moi m me en pleine phase de transition, j ai t fort sensible au trajet motionnel et physique de ce gar on de 15 ans, qui essaie de se trouver et qui part loin, pour pouvoir le faire L objet de sa qu te n a finalement que peu d importance, l important c est le voyage et celui que nous offre Murakami dans ces 600 pages est exotique, merveilleux et d paysantet qu importe la destination.Comme dans un film de David Lynch auquel on peut sainement comparer Kafka sur le rivage , il ne sert rien de s attarder sur tel ou tel d tail ou bien de vouloir tout comprendre N anmoins quand on arrive la fin du voyage, tout a un sens, tout se ressent, et tout est clair m me si cette clart n est pas explicite Miracle de la litt rature o le mot crit joue sur l int gralit de nos sens, et nous donne une merveilleuse le on de vie Chapeau Corinne Atlan d ailleurs pour une magnifique traduction.

  2. says:

    Je viens de terminer cet ouvrage J avais lu au sud de la fronti re comme premi re approche de Murakami et malgr des longueurs j avais adh r Ici, j ai l impression de me retrouver dans un univers la David Lynch, pour ses films bien r alis s On est fascin par tant de d lires, on cherche un lien avec la r alit , on tente de s accrocher quelque chose, puis on l che prise et on se laisse mener par la plume ou le clavier vraisemblablement de l auteur sans plus chercher comprendre quoi que ce soit A titre personnel, j ai beaucoup aim , m me si comme je pouvais m y attendre la fin ne r gle rien et que de larges passages du livre restent mon sens sans aucune suite Sans doute n a je pas tout compris de ses m taphores mais peu m importe.Par moment, cela donne une impression de bric brac litt raire qui peut fatiguer ou nerver certains Quant moi, j ai aim j aimerais pouvoir choisir autre chose que aime ou adore sur et int riorise certains propos du livre, mais je peux comprendre tant les critiques n gatives que les merveillements des fans A lire apr s s tre un peu renseign.

  3. says:

    D cidemment, Murakami m tonnera toujours.Apr s les deux tomes du Meurtre du Commandeur, d j bien tranges, j ai voulu continuer lire son oeuvre Et j ai dr lement bien fait.J ai choisi Kafka sur le rivage un peu au hasard.Je n ai pas t d ue du Voyage Car c est bien d un voyage dont il s agit.Roman initiatique, roman m taphorique, il m a fait un peu penser Candide de Voltaire Mais juste un peu QuoiqueMais c est avant tout un livre onirique, on est comme dans un r veEncore une fois, Murakami me laisse pantoise.Un tourbillon fou s chappe de ces quelques 636 pages.Esprits rationnels, passez votre chemin.Il est en effet question de beaucoup de choses inexpliqu es et inexplicables.Une sorte de Road movie japonais, avec force protagonistes, et principalement Kafka, 15 ans, et Nakata, vieux papi comme le nomme l auteur.On y rencontre un tueur de chats qui compte faire des fl tes avec leurs mes, une mal diction paternelle eodipienne, une fugue d un ado, une dame distingu e tr s trange dans une biblioth que, une cabane dans une for t enchant e, un fant me, une dr le de pierre, un vieil homme qui parle aux chats et comprend leur langage, un gar on nomm Corbeau , un jeune homme qui tue un ectoplasme, log par une sorte de concept sans nom ni motions, mais qui ressemble au Colonel Sanders le personnage de cha nes de restaurants tres connus , et bien d autres choses encore comme des poissons et des sangsues tombant du ciel, ou bien des l ves inconscients sans raison.Et oui, c est cela Murakami, sans oublier l humour, le cocasse, l autod rision, l rotisme br lant et bien s r, la po sie magnifique qui baigne le roman.Et le romantisme, inh rent tout roman du c l bre crivain japonais, l Amour dont il parle si bien.Oui, vous l aurez compris, j ai ador ce roman que j ai d vor litt ralement en quelques jours.Que vous dire d autre Lisez le, vous ne serez pas d u du grand voyage que nous offre Murakami, car oui, c est bien d un cadeau dont il s agit.En route pr sent pour Chroniques de l oiseau ressort.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *